Depuis plus d’un an, elles nous snobaient un peu, on pensait qu’on était les « chats noirs » des sorties baleines en Polynésie. Si vous souhaitiez voir des baleines, il fallait absolument éviter de se retrouver sur le même bateau que le nôtre.

Ainsi, lors de notre première sortie baleines en aout 2016, après 3 heures de recherches, quelques vomissements (mal de mer) pour les enfants, nous sommes rentrés bredouilles de cette première tentative. Les seuls points positifs de cette sortie étaient que nous avions croisé quelques dauphins et que Nathan avait nourri quelques poissons en vomissant tout son déjeuner.

Cet échec ne nous décourageait pas, nous allions remonter en selle et rapidement. Le week-end suivant, nous repartîmes en chasse. 3 heures de sortie, des enfants malades, mais au moins nous avions pu apercevoir quelques baleines au loin. Super, nous allions enfin pouvoir en voir de près. Enfin c’est ce que nous avons cru sur le moment. Et oui, les chats noirs étaient là, et donc au moment de naviguer vers les baleines, le bateau ne voulait plus démarrer, impossible de se déplacer. Nous avons donc terminé cette sortie, remorqués par un autre bateau. La poisse !!!!!!!!!!!!!!!!!

Enfin !!!!Enfin !!!!
Enfin !!!!Enfin !!!!

Du coup, on avait un peu laissé tomber l’affaire devant tant de mésaventures. Sauf que le destin allait nous rattraper. Ainsi lors de notre premier séjour à Moorea pour l’anniversaire d’Aurélie fin septembre, nous avons aperçu lors de notre sortie jet-ski, une baleine, qui passa assez près de nous alors que nous étions à l’arrêt. C’était que du bonheur, mais nous n’avions pas pu nous mettre à l’eau vu que ce n’était pas prévu dans notre petit tour de jet-ski.

Cette rencontre fortuite nous avait redonnés du baume au cœur et nous avait remotivés pour la saison suivante.

Ainsi, cette année, on s’est organisé une petite sortie avec Kumbaka à la marina de Paea. Un petit bateau, peu de personnes, pas d’enfants (ils n’avaient pas envie de venir). Tout était réuni pour apercevoir notre graal.

Après quelques minutes de recherche, en direction de Papara, nous pouvions enfin crier « Baleines, Baleines ». En effet, sur notre gauche, un baleineau et sa maman, naviguaient tranquillement dans ces eaux calmes.

Nous observâmes dans un premier temps leur comportement afin de ne pas les effrayer et pour voir s’il était possible de se mettre à l ‘eau avec eux. A priori, ça avait l’air jouable. Notre monitrice Aurélie (et oui encore une !!!) fut la première à se mettre à l’eau et alla observer nos 2 joyeux compères. Elle nous fit ensuite signe de la rejoindre dans le calme fin de pouvoir les observer. Cet instant fut magique (un de plus vous allez me dire), la rencontre sous l’eau avec cette baleine et ce baleineau fut merveilleuse. Nous fîmes plusieurs mises à l’eau, et après quelques observations, la mère nous fit comprendre que la récréation était terminée et qu’il fallait maintenant les laisser tranquille en s’éloignant progressivement de nous.

Enfin !!!!
Enfin !!!!
Enfin !!!!
Enfin !!!!
Enfin !!!!
Enfin !!!!
Enfin !!!!
Enfin !!!!
Enfin !!!!
Enfin !!!!
Enfin !!!!

On attendait ça depuis si longtemps et c’était enfin à notre portée. Seul regret, les enfants n’étaient pas avec nous. Tant pis pour eux, ils auront au moins les photos et la prochaine fois, ils viendront avec nous.

Voici un article de tahiti tourisme qui résume très bien la vie de ces baleines à bosse :

http://www.tahiti-tourisme.fr/votre-sejour/activites-aquatiques/observation-des-baleines-en-polynesie-francaise/

A bientôt, pour de nouvelles aventures !!!!!!!!!!!!!

Retour à l'accueil