1 mois déjà...

1 tout petit mois que nos pieds foulaient pour la première fois le sol Tahitien.. Et pourtant l'impression que nous sommes ici depuis beaucoup plus longtemps .. Peut-être parce qu'en fait nous ne sommes pas en vacances, et qu'il a fallu abattre beaucoup de montagnes en peu de temps pour que tout le monde puisse démarrer sa nouvelle vie dans de bonnes conditions.

Il a fallu se faire au rythme, aux nouvelles écoles, aux nouvelles personnes, aux nouvelles façons de faire, au nouvel environnement, à un autre mode de consommation.

Bref, plus difficile que je ne me l'imaginais au départ..

Pour David un démarrage en trombe le lendemain de notre arrivée.. Mais une rentrée réussie. Il se sent bien au Lycée, malgré les nombreux changements d'emploi du temps. Mais pas de plaintes ici car les proviseurs ont le pouvoir de nous remettre dans l'avion..

Une autre vision de la démocratie !

Il me dit que les élèves sont sympa même si le niveau est très différent de celui de métropole. Quelques situations insolites comme un élève arrivant à 7h avec sa barquette de frites (plein de vendeurs de bouffe a la sortie des écoles, et un sérieux problème d'obésité), ou encore dans une autre classe un élève qui rentre dans la salle pour venir mettre un coup de boule à sa copine.

Pour Léna l’adaptation est plutôt rapide et positive. C'est la star de sa classe. elle prend confiance en elle au contact de ses nouveaux camarades. Elle a d'ailleurs fait d'énormes progrès en lecture. Le niveau scolaire est plus bas ici, elle peut donc les aider à comprendre leur leçon, ce qui est nouveau pour elle, car en métropole elle avait quelques difficultés. Dans son école j'ai l'impression que le contact est plus humain. D'ailleurs chose qui m'a étonnée lors de la réunion d'école les maîtresses parlent beaucoup des "enfants", et pas des "élèves". Rien que dans l'utilisation de ces mots on sent une nette différence de traitement.

Il va falloir tout de même que nous suivions de près les apprentissages.

Pour Nathan, c'est un changement radical. Il faut qu'il s'adapte à un nouvel environnement, mais également à une nouvelle liberté que lui procure le collège. En effet il va au collège en vélo, c'est lui qui gère donc ses trajets. Et ces derniers temps il a abusé, il s'est octroyé quelques libertés qui m'ont fait frôlé la crise cardiaque... Il doit apprendre l'autonomie et je dois apprendre à me détendre, ici les enfants sont très libres et rentrent à l'heure qu'ils veulent.. Nous devrons trouver un terrain d'entente. En attendant, il est puni, car 2 fois de suite il est rentré avec plus d'une heure de retard (il faut imaginer qu'en attendant on prend la voiture et on le cherche..).

La bonne nouvelle c'est qu'il a trouvé des copains..

Pour moi et bien pour le moment bilan mitigé mais positif. Il a fallu beaucoup courir au démarrage, puis je me suis posée et reposée (entre les trajets à l'école et les tâches de la maison..). La vie de femme au foyer ne me plait définitivement pas (étonnant non ?), je trouve maintenant les journées longues et ennuyeuses. Bon je me suis fait quand même une cop qui ne bosse pas non plus et avec qui on se fait un planning pour aller nager. Histoire de sortir un peu !!

Et ça commence à manquer, les copains, la famille, les collègues..

Mais stop aux coups de blues, quand je regarde l'océan pacifique tout s'envole, tout s'apaise.. Et comme l'impression qu'enfin on est chez soi, peut-être, pour un moment en tout cas.

Et tout va s'organiser, la vie va s'étoffer, donc un peu de patience, ça ne fait qu'un mois que nous sommes là !

1 mois déjà...
Retour à l'accueil